Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notes de lectures pour un ancien et un nouveau recueil.

Bonjour,

En ce vendredi 12 août, je vous propose une note de lecture à propos d’un recueil « La soie de mots musique » paru en 2017 et une nouvelle note de lecture à propos du recueil « Aussi les gens » récemment paru.

Si vous souhaitez acquérir l’un ou l’autre, merci de m’envoyer un mail à jeanlouismauricemassot@gmail.com

Amicalement.

Jean-Louis

 

La soie des mots musique.jpgLa soie des mots musique. Jean-Louis-Massot/Gérard Sendrey. Editions Editinter, 2017. 84 pages, 14,8 x 21 cm. ISBN 9782353280109. 13 €

Merci Jean-Louis de m’avoir adressé ce recueil édité depuis un longtemps déjà, en 2007, un recueil pour évoquer notre amitié avec Gérard Sendrey et l’impressionnant travail artistique qu’il a réalisé jusqu’à la fin de sa vie. Gérard est devenu un ami quand tu m’as proposé de lire et commenter son livre testamentaire, « Mon amour pour la vie en moi », dans lequel il évoque avec ferveur son inébranlable foi en la vie. J’ai beaucoup apprécié son propos, il a aimé le regard que j’ai porté sur son texte et, ainsi, nous sommes devenus amis. Chaque jour, jusqu’à ce que la maladie l’emporte, en ce début d’année, il m’a adressé un dessin, un vrai témoignage d’amitié et de complicité littéraire et artistique.

Tu as eu la riche idée de lui confier l’illustration de chacun des poèmes que tu as écrit pour constituer ce recueil, pour ce faire, il a utilisé un procédé qui lui était cher, chacun des dessins fut réalisé à deux mains, chacune équipée d’un marqueur, en agissant simultanément de façon synchronisée ou non selon l’image souhaitée. Cette technique de dessin comporte une part d’aléas qui peut laisser planer une certaine incertitude quant au résultat obtenu, ce qui peut rendre l’illustration encore plus suggestive. Adepte de l’art brut et du dessin automatique, il ne pouvait en être autrement avec lui.

Ces dessins se marient à merveille avec les textes que tu as rédigés pour évoquer la musique et les musiciens que tu as aimés, je ne les connais pas tous mais j’en ai noté certains noms et certaines œuvres qui m’ont particulièrement fait vibrer. A mon avis, il n’y a aucune fausse note dans ce recueil, pas plus dans les choix musicaux que dans les textes que tu as écrits avec beaucoup de sobriété et une grande finesse. Ces textes sont doux, parfois mélancoliques, souvent enthousiastes, dégageant empathie et irénisme.

Tu as choisi la musique que j’aime, celle que j’ai découverte, un peu trop tard, après qu’elle a déferlé sur les ondes européennes. Tes choix sont sûrs, tu aimes, comme moi, le blues, le jazz, le rock n’ roll et tout cet univers musical mais, comme il y a de la bonne musique partout, tu as pioché dans d’autres bacs : chansons, musique classique, …, pour donner des envies de ressortir des vieux vinyles et écouter la musique de nos vingt ans. Eh oui :

« Quelle idée stupide / que de vouloir écrire un / poème ou quelque chose / qui s’en rapprocherait / après / avoir passé la fin de la soirée / à écouter le Requiem de Gabriel Fauré » !

Ce recueil comporte tout ce dont on peut rêver pour passer un moment de bonheur seul ou avec des amis :

« Une journée à savourer un livre ; une soirée à laisser couler un vin qui chante ; un week-end partagé entre amis, sous un ciel qui … hésite à nous accompagner et qui s’amuse à nous laisser croire que nous pourrions être des étoiles filantes ».

Dans ces quelques mots, tout semble être dit,  alors, vite, remettons, un disque sur la platine pendant que le vin chambre, avant que les amis arrivent pour lire ensemble quelques poèmes de Jean-Louis Massot comme celui qui suit et que j’aime tout particulièrement. J’entends Billie Holliday se lamenter loin loin là-bas au paradis du blues,

« Sur la plage, / regardions l’océan. // Des heures // Ne cessait de gémir. // Un blues /// N’y pouvions rien. // Et rentrions. » © Denis Billamboz, août 2022, http://mesimpressionsdelecture.unblog.fr/2022/08/11/la-soie-des-mots-musique-jean-louis-massot-gerard-sendrey/

 IMG-3758.JPGJean-Louis Massot Aussi les gens collection PetitVa éditions du Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux (2022, 5 euros, environ 40 pages)

Jean-Louis Massot est un éternel empêcheur de tourner en rond. La poésie est remise à sa place dans ce carnet non paginé présenté en forme de cartons retenus par une spirale métallique rappelant un peu les tout premiers « Carnets du Dessert de Lune » dont il fut l’éditeur.

A se demander où se trouve la poésie, l’auteur la croque partout : « L’autre jour, j’ai croisé un poète dans la rue. Il croquait à pleines dents dans une gaufre de Bruxelles toute chaude. J’ai désiré savoir si c’était là son dernier recueil de poésie. Il ne m’a pas proposé d’y goûter et a tout avalé devant moi ». On retrouve dans ces mots le sens d’observation inné de Jean-Louis. Quand il a posé son regard, l’instant révèle tout autre chose que le champ de vision habituel.

Entre objets poétiques, chers aussi à Francis Ponge, par exemple, et ce qui semble à priori relater du fait divers, Jean-Louis Massot rend l’instant presque surréaliste sans y toucher avec peut-être aussi une certaine solitude car son instant n’est pas toujours celui du vis-à-vis observé quand « la poésie s’est sentie un peu seule » et qu’il ajoute « aussi les gens » incluant les êtres et leurs états d’âme dans le concept poétique de son écriture, l’humain immédiat et disponible étant sa première source d’inspiration.

La conception graphique de Thomas Venet suggère, sans figurer, assez bien de choix possibles dans l’interprétation des formes donnant cette sorte de balancement qui convient aux scènes de vie exprimées avec un certain sens du scénario, l’écriture de Jean-Louis étant visuelle, quelque part journalière à représenter la vie courante de façon presque anonyme (pour la personne observée) comme peut également le faire par exemple Francesco Pittau  et avec cette sorte d’humour calibré assez dosé pour être convaincant.

©Patrick Devaux ; 2022 in https://www.areaw.be/jean-louis-massot-aussi-les-gens-collection-petitva-editions-du-centre-de-creations-pour-lenfance-de-tinqueux-2022-5-euros-environ-40-pages/?fbclid=IwAR2ovnHBbhXMObXn1mfosJe7UX8TBRpPluMAhTbig9WSNqVR7PW_1q7y2WY

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel