Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mateja bizjac petit

  • Fête de la poésie jeunesse de Tinqueux 10e édition. 8 au 12 février 2023

    325711091_1216157695697611_6132480009322416033_n.jpgLa 10e édition de La Fête de la Poésie Jeunesse de Tinqueux, c’est du 8 au 12 février 2023. Ça se fête ! Tout savoir (ou presque) c’est là : https://fetedelapoesiejeunesse.fr/

    J’y participerai, non plus en tant qu’éditeur mais en tant qu’auteur, du samedi 11 au dimanche 12 février. Entouré de : 

     Allart Gaëlle, Aliénor Chloë, Amérique (d') Jean, Audo Patricia, Basile Chiara, Bataillon Stéphane, Baumié Brigitte, Bernard Ameline, Brétemieux Elise, Bubnikova Anna, Camus Quentin, Canevet Véronique, Caravaca Fabrice, Chèvre Mathilde, De Boisset Carlo, Delbard Claire, Delbard Marie, Dumaret Aurèle, Dumortier David, Dumortier Estelle, Echivard Emmanuel, Enjary Raphaële, Feuillolley Fabrice, Fiévet Michel, Flament Benoît, Flament Odile, Fortier Natali, Fourny Pierre, Friot Bernard, Gallardo Antoine, Gaudefroy Colombot Laëtitia, Gellé Albane, Guivarch Cécile, Jacques Benoît, Jazbec Masa, Jelínek Jiří N, Jobard Isabelle, Joinnot Ludivine, Joy Lucie, Lefauconnier Ariane, Lenganey Pierre, Leroy Maud, Linder Valérie, Lutard Laura, Mahieux Noémie, Massot Jean-Louis, Mathieu Léo, Meduna Jan, Medved Nina, Moreau Sophie, Moreau Sylvain, Mravlja Ksenija, Norac Carl, Pallot Elsa, Peray Rémy, Philipponneau Olivier, Poirier Marie, Ramonda Caterina, Rascal Rauche, Gaëlle Righini, Fleur Léo, Sampiero Dominique, Sedláček Ivo, Ségovia Eric, Serre Catherine, Siméon Jean-Pierre, Solce Matija, Smolarik Pavol, Soletti Pierre, Stimac Zdenka, Swiatly Fabienne, Terral Claire, Vielle Laurence, Volut Dorothée

     je proposerai quelques moments de lecture extraits de « Aussi les gens » paru en juin dans la collection Petit Va! et de quelques autres titres… et peut-être une surprise mais c’est encore flou…

    A cette occasion, vous pourrez aussi acquérir d’autres recueils récents ou plus anciens que j’aurai plaisir à vous proposer.

    (attention : certains ne resteront qu'un jour ou deux ... ) Il y aura évidemment encore beaucoup d'autres personnes très très chouettes qui viendront nous rendre visite ! Alors, alors ON Y VA ?

  • En dédicace le samedi 3 décembre aux Fugueurs du livre à Liège

    Bonjour à toutes et tous,

    Il se dit que je serai présent le samedi 3 décembre à la 9e édition des Fugueurs du livre à Liège au Grand Curtius.

    Ce sera à partir de 14h00 sur le stand du Chat Polaire pour y dédicacer "Abonné.e.s Absent.e.s" et puis ici et là avec sous le bras "Aussi les gens" paru au Editions petit Va !, mais peut-être aussi "Opuscules poétiques" édité par Yves Artufel des éditions Gros Textes.

    J'aurai plaisir de vous y voir ou de vous revoir et de partager un moment avec vous.

    Alors à bientôt...

    Jean-Louis

    fugueurs-du-livre-2022.jpg

     

    cover Abonné.e.s Absent.e.s - copie.jpeg       cover Opuscules poétiques-page-001.jpg         Cover Aussi les gens.jpg

  • Et hop ! nouvelle note de lecture

    Celle-ci est signée Philippe Leuckx, sur le blog d'Eric Allard Les belles phrases.

    Jean-Louis Massot, Aussi les gens, coll. Petit VA !, 2022.
    IMG-3841.JPGDans des poèmes qui ne se prennent pas au sérieux, le poète croque la vie, la poésie au tamis des recettes, des rencontres. Les poètes ne sont jamais loin, pêchant ou faisant des courses. la poésie n'est pas toujours au rendez-vous car elle se cache souvent au regard, elle peut "monter dans le bus" qui s'est déjà éloigné.
    Le regard de Massot pour être parfois acide ou insolent sait nommer le réel qui "se glisse entre les maisons" ou vient "s'asseoir à la terrasse du café que juin entourait de sa douceur".
    Le petit volume, bellement illustré, est un hymne au goût des choses vraies, à l'humeur vagabonde.
    © Ph. Lx pour LES BELLES PHRASES.
  • Notes de lectures pour un ancien et un nouveau recueil.

    Bonjour,

    En ce vendredi 12 août, je vous propose une note de lecture à propos d’un recueil « La soie de mots musique » paru en 2017 et une nouvelle note de lecture à propos du recueil « Aussi les gens » récemment paru.

    Si vous souhaitez acquérir l’un ou l’autre, merci de m’envoyer un mail à jeanlouismauricemassot@gmail.com

    Amicalement.

    Jean-Louis

     

    La soie des mots musique.jpgLa soie des mots musique. Jean-Louis-Massot/Gérard Sendrey. Editions Editinter, 2017. 84 pages, 14,8 x 21 cm. ISBN 9782353280109. 13 €

    Merci Jean-Louis de m’avoir adressé ce recueil édité depuis un longtemps déjà, en 2007, un recueil pour évoquer notre amitié avec Gérard Sendrey et l’impressionnant travail artistique qu’il a réalisé jusqu’à la fin de sa vie. Gérard est devenu un ami quand tu m’as proposé de lire et commenter son livre testamentaire, « Mon amour pour la vie en moi », dans lequel il évoque avec ferveur son inébranlable foi en la vie. J’ai beaucoup apprécié son propos, il a aimé le regard que j’ai porté sur son texte et, ainsi, nous sommes devenus amis. Chaque jour, jusqu’à ce que la maladie l’emporte, en ce début d’année, il m’a adressé un dessin, un vrai témoignage d’amitié et de complicité littéraire et artistique.

    Tu as eu la riche idée de lui confier l’illustration de chacun des poèmes que tu as écrit pour constituer ce recueil, pour ce faire, il a utilisé un procédé qui lui était cher, chacun des dessins fut réalisé à deux mains, chacune équipée d’un marqueur, en agissant simultanément de façon synchronisée ou non selon l’image souhaitée. Cette technique de dessin comporte une part d’aléas qui peut laisser planer une certaine incertitude quant au résultat obtenu, ce qui peut rendre l’illustration encore plus suggestive. Adepte de l’art brut et du dessin automatique, il ne pouvait en être autrement avec lui.

    Ces dessins se marient à merveille avec les textes que tu as rédigés pour évoquer la musique et les musiciens que tu as aimés, je ne les connais pas tous mais j’en ai noté certains noms et certaines œuvres qui m’ont particulièrement fait vibrer. A mon avis, il n’y a aucune fausse note dans ce recueil, pas plus dans les choix musicaux que dans les textes que tu as écrits avec beaucoup de sobriété et une grande finesse. Ces textes sont doux, parfois mélancoliques, souvent enthousiastes, dégageant empathie et irénisme.

    Tu as choisi la musique que j’aime, celle que j’ai découverte, un peu trop tard, après qu’elle a déferlé sur les ondes européennes. Tes choix sont sûrs, tu aimes, comme moi, le blues, le jazz, le rock n’ roll et tout cet univers musical mais, comme il y a de la bonne musique partout, tu as pioché dans d’autres bacs : chansons, musique classique, …, pour donner des envies de ressortir des vieux vinyles et écouter la musique de nos vingt ans. Eh oui :

    « Quelle idée stupide / que de vouloir écrire un / poème ou quelque chose / qui s’en rapprocherait / après / avoir passé la fin de la soirée / à écouter le Requiem de Gabriel Fauré » !

    Ce recueil comporte tout ce dont on peut rêver pour passer un moment de bonheur seul ou avec des amis :

    « Une journée à savourer un livre ; une soirée à laisser couler un vin qui chante ; un week-end partagé entre amis, sous un ciel qui … hésite à nous accompagner et qui s’amuse à nous laisser croire que nous pourrions être des étoiles filantes ».

    Dans ces quelques mots, tout semble être dit,  alors, vite, remettons, un disque sur la platine pendant que le vin chambre, avant que les amis arrivent pour lire ensemble quelques poèmes de Jean-Louis Massot comme celui qui suit et que j’aime tout particulièrement. J’entends Billie Holliday se lamenter loin loin là-bas au paradis du blues,

    « Sur la plage, / regardions l’océan. // Des heures // Ne cessait de gémir. // Un blues /// N’y pouvions rien. // Et rentrions. » © Denis Billamboz, août 2022, http://mesimpressionsdelecture.unblog.fr/2022/08/11/la-soie-des-mots-musique-jean-louis-massot-gerard-sendrey/

     IMG-3758.JPGJean-Louis Massot Aussi les gens collection PetitVa éditions du Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux (2022, 5 euros, environ 40 pages)

    Jean-Louis Massot est un éternel empêcheur de tourner en rond. La poésie est remise à sa place dans ce carnet non paginé présenté en forme de cartons retenus par une spirale métallique rappelant un peu les tout premiers « Carnets du Dessert de Lune » dont il fut l’éditeur.

    A se demander où se trouve la poésie, l’auteur la croque partout : « L’autre jour, j’ai croisé un poète dans la rue. Il croquait à pleines dents dans une gaufre de Bruxelles toute chaude. J’ai désiré savoir si c’était là son dernier recueil de poésie. Il ne m’a pas proposé d’y goûter et a tout avalé devant moi ». On retrouve dans ces mots le sens d’observation inné de Jean-Louis. Quand il a posé son regard, l’instant révèle tout autre chose que le champ de vision habituel.

    Entre objets poétiques, chers aussi à Francis Ponge, par exemple, et ce qui semble à priori relater du fait divers, Jean-Louis Massot rend l’instant presque surréaliste sans y toucher avec peut-être aussi une certaine solitude car son instant n’est pas toujours celui du vis-à-vis observé quand « la poésie s’est sentie un peu seule » et qu’il ajoute « aussi les gens » incluant les êtres et leurs états d’âme dans le concept poétique de son écriture, l’humain immédiat et disponible étant sa première source d’inspiration.

    La conception graphique de Thomas Venet suggère, sans figurer, assez bien de choix possibles dans l’interprétation des formes donnant cette sorte de balancement qui convient aux scènes de vie exprimées avec un certain sens du scénario, l’écriture de Jean-Louis étant visuelle, quelque part journalière à représenter la vie courante de façon presque anonyme (pour la personne observée) comme peut également le faire par exemple Francesco Pittau  et avec cette sorte d’humour calibré assez dosé pour être convaincant.

    ©Patrick Devaux ; 2022 in https://www.areaw.be/jean-louis-massot-aussi-les-gens-collection-petitva-editions-du-centre-de-creations-pour-lenfance-de-tinqueux-2022-5-euros-environ-40-pages/?fbclid=IwAR2ovnHBbhXMObXn1mfosJe7UX8TBRpPluMAhTbig9WSNqVR7PW_1q7y2WY

     

     

  • Où l'on parle à nouveau de "Aussi les gens"

    Sur le blog de Lucie Cauwe, cette note de lecture

    Aussi les gens
    Jean-Louis Massot

    Editions du Centre de créations pour l'enfance. collection "PetitVa!", 40 pages

    Pas d'image en couverture de ce petit format à l'italienne à reliure spirale. On ne perd rien pour attendre. Dès la première page tournée, on tombe sur de curieux dessins en noir où l'on peut beaucoup imaginer, des silhouettes, des lieux... A moins que ce ne soit la poésie elle-même qui soit représentée, Jean-Louis Massot dédiant tout le recueil à la recherche de cette dernière. A lire ses textes pétillant d'amour pour la vie dans les instants quotidiens, célébrant les choses simples dans lesquelles se cache la beauté pour peu qu'on pense à la regarder, vibrant avec la nature qui nous nourrit et nous protège, on se dit qu'il a bien raison: c'est dans ce cabinet de curiosités que se trouve la poésie. Ouvrons les yeux, le nez, les oreilles, la bouche... Derrière les mots du poète, on retrouve si bien l'homme.

    © Lucie Cauwe, 4 août 2022 https://lu-cieandco.blogspot.com/2022/08/trois-cabinets-de-curiosites-et-dautres.html?fbclid=IwAR2R3AziNcH4uvvjO6XBXAkOmR2shN_MaQ_WMMWKK3fEf_-xQYdSziL5zIE

     

  • Je vois passer ceci

    Je vois passer ceci sur le blog Les belles phrases d'Eric Allard

    https://lesbellesphrases264473161.wordpress.com/2022/07/25/2022-fleurs-de-textes-lettres-de-jean-louis-massot-la-chronique-de-denis-billamboz/

     

  • 1er note de lecture pour "Aussi les gens"

    Reçu ce jour cette note de lecture qui fait bien plaisir.

    La Poésie, partout

    Jean-Louis MASSOT (auteur) et Thomas VENET (graphiste), Aussi les gens, Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux, coll. « PetitVA ! », 2022, 40 p., 5 €

    Cover Aussi les gens.jpgElle est celle qui exige, qui s’apprivoise, qui s’esquive, qui invite, qui unit, qui exalte, qui sonde, qui illumine. Dans un même mouvement multiple. Elle est celle qui marche sous la pluie, « indifférente aux éclairs qui froiss[ent] le ciel », et qui ignore la proposition de protection. Celle qui ouvre le capot d’un minibus bleu et le remet en état de marche, offrant au voyageur, statique et mélancolique, l’opportunité de se reconnecter au mouvement. Celle qui repousse les contours du monde, qui enrobe les terrasses d’une authentique douceur lisboète. Celle dont le baromètre du bien-être se niche dans le ventre d’un chien réclamant des caresses. Celle qui se fait silence, parfois, quand l’impuissance l’étreint, devant accidents et catastrophes. Celle qui accompagne la mortelle chute des feuilles, avec plus de retenue toutefois que les marronniers. Celle qui ressent la nostalgie d’une enfance autour de grains de café invisiblement moulus. Elle est celle qui se décèle dans un geste, une lumière, un sentiment, une onde. Dans le quotidien ou le sublime, elle est celle qui anime les âmes, qui tisse des fils invisibles, qui éclaire ou obscurcit. La Poésie, partout.

    Le carnet broché de Jean-Louis Massot, publié par le Centre de Créations pour l’Enfance, enrichit la collection de poésie contemporaine pour la jeunesse « PetitVA ! », qui « interroge le monde & son temps, les gens & leur rapport à l’ordre établi ». Aussi les gens se glisse gracieusement dans l’univers éditorial imaginé. D’un côté, il y a cette présentation graphique dynamique et composite, en noir et blanc, qui titille la curiosité et égaye l’esprit une fois l’ultime « poème » savouré. La proposition de Thomas Venet, faussement gratuite, se révèle en effet très réjouissante. D’un autre côté, il y a ces brefs textes, sans prétention, disponibles, qui s’approchent, s’investissent et se prolongent en toute simplicité. Ils personnalisent la Poésie, l’évoquent avec tendresse, s’intéressent à elle. On la découvre alors accessible et complexe, sous la plume taquine et grave de Massot. Elle n’impressionne plus, donne envie plutôt, et touche. Nous aussi, on lui céderait notre place dans le bus pour qu’elle n’attrape pas froid, on abandonnerait la préparation de cailles afin de lui gratter le dos, on ferait taire les importuns s’enquérant de savoir si elle mord, on voudrait qu’elle nous réconforte lors d’une « journée aux petits oignons ». Car elle nous est plus que jamais essentielle. La Poésie, partout. © Samia Hammami in Le Carnet et Les Instants, juin 2022 

    J'espère qu'elle vous donnera envie de parcourir les pages de ce recueil. Je le découvrirai en vrai ce samedi 11 juin au marché de la poésie  de Sulpice, sur le stand 414 du Centre de Création pour l'Enfance de Tinqueux. Si vous passez par là il y est disponible depuis ce mercredi 8 juin. Pour acquérir un exemplaire dédicacé, envoyez un mail à jeanlouismauricemassot@gmail.com

    A te, à vous lire. Amicalement, JL