Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre autin-grenier

  • Hop ! Hop ! Une petite dernière à propos de "Opuscules poétiques"

    cover Opuscules poétiques-page-001.jpgJean-Louis Massot : Opuscules poétiques (1955-1998) - Gros Textes éd.

    Il s'agit de la reprise de 4 recueils publiés par Jean-Louis Massot entre 1995 et 1998. Successivement : « 25 Watts Opaque » chez VR/SO de Claude Seyve, « Beau Futur » aux éditions Clapas de Marcel Chinonis, « Petits désenchantements sucrés, salés » chez Traumfabrik Éditions de Francis Krembel, et « Collection privée » (Polder n° 98) avec illustrations de Gérard Sendrey, à qui est dédié le livre, et un Complément signé Pierre Autin-Grenier. (À noter qu'il reste deux seuls survivants du groupe : Massot et moi !). Le recueil ainsi recomposé relève d'une même unité due évidemment à l'écriture continue de l'auteur. On retrouve à la fois mélancolie et humour comme l'indique le troisième titre. La seconde partie est davantage versée sur l'Italie, avec une propension au conditionnel qui ouvre les possibles. Quelques proses d'une façon très éparse. Et des poèmes relativement courts qui peuvent courir d'une traite du haut au bas de la page sans respirer. Il y a souvent des bribes d'histoire d'amour qui demeure le thème principal avec des vers comme S'il y a de l'amour quelque part / la pluie s'ensoleille côté positif, ou à l'inverse : Fines épluchures d'une aventure d'amour qui n'en serait pas une. De toute façon, Jean-Louis Massot se méfie de trop de sentiments en file indienneOn trouve des références d'époque à Kieslowski, Buster Keaton ou la Strada, côté cinéma, Paolo Conte et John Coltrane, ou Georges-L. Godeau, François de Cornière, Raymond Carver et Brautigan.

    Il est drôle pour moi de relire la dernière partie avec vingt-cinq ans d'écart. À noter qu'un poème a été repris intégralement de la première partie (page 19 et 109) avec cependant un ajout, comme un codicille sentimental. La présentation de Pierre Autin-Grenier était très sagace et bien appuyée sur les textes de Jean-Louis : « C'est un poète à l'esprit un chouïa chevauché par les fées ».

    Qu'ajouter de plus juste ? À vrai dire, même s'il y a un côté un peu daté, parce que tout l'appareillage rappelle forcément ces années-là, le livre n'a pas vieilli, sans doute parce qu'on y perçoit à la fois légèreté et profondeur, grâce et malice, sourire et tristesse.

    Post-scriptum : 9 Euros. Fontfourane. 05380 - Chateauroux-les-Alpes.

  • Les covers et le livre

    IMG-4216.JPG

    https://grostextes.fr/publication/opuscules-poetiques-1995-1998/

    Opuscules poétiques. Extraits.pdf